La forêt des sortilèges

 

forêt des sortilèges_028

SPECTACLE: La Forêt des sortilèges
ANNÉE DE CRÉATION: 1993
GENRE: Spectacle pour enfant à partir d’une pièce en alsacien de Fritz Steffan.
TECHNIQUE: Manipulation de marionnettes à tige et des techniques diverses.

Les marionnettes ont été fabriquées à partir de bois naturels tournés, collectés pour Simplicius Simplicissimus et réalisées par la Coréenne Lee Young Lan. Elle avait obtenu cette matière et couleur particulière grâce à un travail minutieux de
teinture au goutte-à-gouttes avec de la cire de bougies colorées.
La manipulation se faisait par rotation ou balancement sur des axes animés par
des fils en coulisse.
Le sorcier Steinhart est fait d’un vieux bois en décomposition, monté dans un sac
de toile de jute avec des capsules de bouteilles. Ainsi chaque mouvement de la
marionnette émettait un cliquetis. Ses yeux étaient lumineux et pouvait s’allumer
et s’éteindre au rythme de la parole. Son apparition et disparition se faisait par
rotation sur des charnières.
Kasperle , le lutin farceur a endossé le corps d’une mailloche en bois de l’atelier,
le public l’entendait venir de loin grâce au tintement de ces clochettes.
L’ours Belzébuth est une silhouette en peau dans un tambour fabriqué à partir
d’un tamis pour trier le sable.
Hansele le petit garçon et sa transformation en âne sont réalisés avec les chutes de la peau du tambour de l’ours. Cette marionnette pouvait se transformer de garçon en âne par une simple ficelle sur laquelle il fallait tirer.
Le décor d’ensemble était composé de sacs de toile de jute blanchi tel un paysage
de neige.
Le manipulateur manipulait soit debout derrière le décor soit devant le décor sur
un petit chariot accroché aux fesses tel les “Kuruma Ningo” japonais.
La “Fée-Lumière” faite d’une centaine de plumes de duvet collées, était animée par la lumière de deux lampes. Elle n’a pu être exposée car les mites sont passées par là et ont grignoté toute la magie et la poésie de ce personnage. Mais nous
envisageons de la restaurer quand nous aurons trouvé les mêmes plumes de duvet blanc….

Simplicius

 

simplicissimus2_003

SPECTACLE: Les aventures de Simplicius – Simplicissimus
ANNÉE DE CRÉATION: 1992
(Prix du Jury des professionnels au 27ème Festival de Marionnettes de
Zagreb),
GENRE: Récit historique sur la guerre de trente ans. Cette guerre avait
ravagé 80% de la population rurale en Alsace et dans toute l’Allemagne.
Bertold Brecht a écrit sur la même période trouble sa “Mutter Courage” “Mère
Courage”


C’est un univers baroque inspiré des traditions du carnaval en Forêt Noire,
sabbats de sorcières etc…
Gilbert Meyer y joue le rôle de l’Aventurière Courage qui raconte l’histoire de
Simplicius.
TECHNIQUE: Théâtre de marionnettes à mains, instruments de musique et
objets avec des masques, gaine (sous la forme d’une peau de lapin)
Les prototypes des masques ont été réalisés par la Coréenne KIM EUN YOUNG
puis sculptés par le tchèque MIROSLAW TREJTNAR et patinés par la Coréenne
LEE YOUNG LAN.
L’idée de travestir des objets par des masques nous est venue des nombreuses
natures mortes de l’époque.
Les objets utilisés ont été collectés dans la nature, et dans l’imaginaire de la
ferme de mon enfance : par exemple nous avons pris des vessies pour des
lanternes en mettant des ampoules 40W dans des vessies de porcs, pour
diffuser de façon très particulière la lumière sur la table de manipulation.

affiche-simplicius

 

HOKUS POKUS quelque part FAUST

affiche-hokus-pokusANNÉE DE CRÉATION: 1994
Prix de la meilleure performance au Festival International Lutke 2000 à Ljubljana en Slovénie.
GENRE: Théâtre d’objets
TECHNIQUE: masques sur objets, machineries théâtrales à vue et machineries
musicales.
Adaptation du mythe de Faust à partir de la version strasbourgeoise du
Puppenspiel de Faust.
L’histoire raconte que Goethe aurait commencé à écrire son Faust après avoir vu le Puppenspiel de Faust à Strasbourg. Quelle version avait il vu?
Nous avons retrouvé cette version, retranscrite au début du 19 ème siècle pour des marionnettes à gaines chez M. Peter Steineman, un vieux marionnettiste berlinois qui avait une collection considérable sur Faust.
Ici ne sont utilisés que des têtes et des mains de marionnettes à gaines qui vont être installées sur différents supports en fonction du jeu. Le corps de Faust est un simple classeur jaune sur lequel une tête et des mains vont prendre différentes
positions.
Les marionnettes ont été sculptées par MIRSOLAW TREJTNAR qui avait sculpté les masques de Simplicius et plus tard les marionnettes de Robin des bois.
Pour les besoins du spectacle “En vous tant d’autres” DANIEL DEPOUTOT
a mécanisé l’apparition des diables.
Dans cet univers de diablerie vous pourrez voir l’enfer du décor :
une série de prototypes de Mephisto et des clones de têtes de Hanswurst, le
personnage comique qui pouvait apparaître par-çi par- là, la belle Hélène qui
séduira le Docteur Faust et Wagner le serviteur de Faust.
La caisse avec le tableau électrique, tel que l’on pouvait en voir dans de vieux
castelets de marionnettistes du début du 20ème siècle, était le laboratoire de Faust et une passerelle le reliait à l’enfer.
Le personnage de Méphisto qui a les yeux lumineux, était relié à l’enfer par un fil
électrique rouge, tel un cordon ombilical dont il n’a pu se défaire.
Toute la technique du spectacle était visible comme un prolongement du
laboratoire de Faust.
La scénographie d’origine de 6 m x 5 m représentait un plateau de théâtre qui
s’était affaissé au centre. Les passerelles étaient truffées de bidouilles musicales
qui faisaient des sons de façon aléatoire en fonction des déplacements du
manipulateur.

Zwack et les épouvantails

affiche-zwackANNÉE DE CRÉATION: 1996
GENRE: Théâtre de jardin
TECHNIQUE: Théâtre d’objets avec un mainate
Sur le devant une transposition de l’univers d’un jardin ouvrier avec ses éléments kitsch théâtralisés : nains de jardins, petits jardins, couvercle soleil en épouvantail, le tuyau d’arrosage qui rêve de jouer son grand rôle de serpent dans la création du monde.
A l’arrière deux personnages réalisés avec des outils de jardin représentent Caïn et Abel. A côté une tête de poupée posée sur un broc endosse le rôle de Blanche Neige malgré ses cheveux un peu trop blonds. Elle est en admiration devant son “Prince Georges aux ailes d’Argent” qui viendra la libérer de la pomme empoisonnée qu’elle a dans sa gorge.
Au-dessus un petit retable dans un tiroir représente la mère de Blanche Neige qui
rêve de l’enfant qu’elle voudrait avoir.
Ces figurines sont dignes de faire partie du catalogue des “Zwackeries”. Ce terme développé par le théâtre Tohu-Bohu représente une forme de création spontanée, de “kitcheries” et autres installations en tout genre tel que l’on peut les trouver dans l’univers des jardins ouvriers.
Le mot Zwack désigne en alsacien le chient-dent et signifie aussi le sens ou
l’absence de sens.
A l’arrière un panneau représente un nain de jardin qui chevauche un cerf ainsi
que de nombreuses installations autour des nains de jardin réalisé par Tohu Bohu: Attention un nain peut en cacher un autre, ”naintellectuels” prière de s’abstenir, mais attention pas “nainportequoi” dans le traité de “nanologie” appliqué de Tohu – Bohu.

Hiatus

affiche-hiatus

Hiatus, le berger venu d’ailleurs : spectacle sur la résilience. Conte raconté avec des ARTAS “Art-tablettes”, procédé inventé par Gilbert Meyer qui consiste à raconter une histoire avec le support de tablettes. Certaines scènes de l’histoire sont peintes ou sculptées sur ces supports en polystyrène extrudé peints par Rolf Ball et manipulées de façon à apporter une dynamique au récit.

En-philo-boites

_FB_9048

Durée : 35 minutes
Age: tout public à partir de 7 ans
Langue : Français

Dans une yourte, invitation à la réflexion et au sourire.
Philo et Sophie, à l’aide de nombreuses boîtes et d’un accordéon, vous racontent des histoires puisées dans les mythes et fables du monde entier, questionnant les notions de pouvoir, de collectif, de partage des richesses et d’altérité.

Philo et Sophie, à l’aide de nombreuses boites et d’un accordéon vous racontent des histoires puisées dans les mythes et fables du monde entier, questionnant les notions de pouvoir, du collectif, du partage des richesses et de l’altérité.

Deux femmes, une gitane et une indienne vous invitent à écouter des fables que les spectateurs choisirons dans une boite.
Parmi les nombreuses histoires: celle des grenouilles ébouillantées qui relate comment étouffer toute révolte, celle des porc-et-pic qui raconte comment trouver la juste distance entre les êtres, celle des baguettes d’ivoire etc..

Equipe :
Production: Tohu-Bohu-Theatre
mise-en-scène: Gilbert Meyer
Jeu et manipulation : Marie Wacker et Lydie Marsan
Musique accordéon: Lydie Marsan
Scénographie: Gilbert Meyer
Costumes: Marie Wacker et Lydie Marsan

Summerlied

Par sa recherche sur la théâtralité des figurines et des effigies, Tohu-Bohu témoigne de sa volonté d’expérimenter d’autres formes de théâtre.
Dans cette perspective la compagnie réalise pour le Festival Summerlied depuis sa création la scénographie de la forêt, en particulier le Babbeldorf. Le village de l’oralité et ses espaces autour de l’Arbre à Palabres, véritable festival dans le festival, mis en scène par le Théâtre-Tohu-Bohu qui
décline une approche sensible et théâtralisée du Bàbbeldorf – ou village de l’oralité, avec des chemins déambulatoires qui mettent nos 5 sens en éveil.

Lien sur l’actualité : Summerlied août 2016

LIEN INTERNET: http://summerlied.org/programmation-complete/

Lien pour accéder au lieu: http://summerlied.org/comment-venir/

Summerlied 2014

Summerlied 2016

“SEPPELE” ou Yoseph et ses frères 

IMG_5781

interprété par Gilbert Meyer
théâtre d’objets, de matières et de marionnettes en pierre
Tout public à partir de 6 ans
Durée : 1 heure
Langues : Français, Allemand ou bilingue

Comme Yoseph, vendu par ses frères, “Seppele” est un individu, chassé, errant sur le chantier de sa propre vie.
“Seppele” est cet “Autre” , ce malgré-lui de l’histoire. Il réinvente son présent et son avenir avec des vestiges qu’il exhume de son passé, de ses rêves et des gravats d’un langage ancien qu’il porte en lui.
A partir de la traduction d’ André Chouraki du dernier texte de la Genèse, l’histoire oscille entre le récit biblique, souvenir d’enfance en alsacien, en allemand, en yiddisch et l’actualité migratoire.
Le théâtre d’objet donne une autre lecture ritualisée de ce récit ancien .

Spectacle créé dans le cadre du programme de l’Ecole Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières .
Ce spectacle a obtenu le prix de promotion et de soutien aux jeunes compagnies au Festival international de Théâtre de Figures d’Erlangen-Nuremberg (Allemagne)

_3067462

Article DNA :
DNA - Seppele Jardin du Wihr

Où c’est que je vais crecher cette nuit

 

Technique : théâtre d’objet
Ce spectacle sera joué de préférence le soir quand il fait sombre (entre 16h30 et 20h)
Durée 45 minutes suivit d’un temps convivial autour de boissons chaudes. Ce temps peut être cogéré avec des associations locales.
langues : Français, allemand ou bilingue

“Où c’est que je vais crécher cette nuit” est une crèche animée qui s’ouvre comme un retable. Au-delà du conte de Noël c’est l’histoire de tous les exclus souvent sans toit et sans famille.
“Où c’est que je vais crécher cette nuit” est une aventure qui se renouvelle à chaque reprise avec de nouveaux partenaires.
C’est un moment théâtral et un temps de rencontre auquel vous êtes conviés. Ce spectacle a depuis sa création été repris tous les deux ans avec le partenariat du réseau Emmaüs pour être joué en France et même à la dernière édition à l’étranger en version franco-allemande. Il a été présenté en clôture de l’année culturelle au Luxembourg en 2008.
Pour notre nouvelle édition de ce spectacle qui aborde aussi la question du droit des enfants, nous travaillerons directement avec l’Association des Amis de l’Espace Masolo qui mène avec notre théâtre des projets en direction des enfants des rues et des enfants soldats démobilisés à Kinshasa au Congo. Cette initiative s’inscrit dans notre volonté de mettre en oeuvre un esprit de solidarité à travers la création artistique. Les spectacles sont aussi l’occasion d’échanger autour de ces projets de solidarité.

 

Equipe :
Gilbert Meyer – mise en scène, jeu
Fred Apffel – lumière et son
Acteurs – Alexandre Papadopoulos, Lydie Marsan, Marie Wacker et des compagnons d’Emmaüs.

Téléchargement :
Crèche 2014 dossier de présentation et fiche technique

C’est notre histoire, la conférence

 

2006_12182006oct0060

Théatre d’ombre, silhouette et matière
Tout public à partir de 5 ans
45 minutes
Jauge maximum 50 personnes
Spectacle disponible en français, allemand et bilingue
Peut être joué dans notre yourte ou en appartement

Une petite forme crée pour le théâtre d’appartement où deux archéologues installent dans “votre salon “ leur laboratoire de recherche mobile. Affairés autour d’un rétroprojecteur ils projettent des ombres sur les murs pour retracer avec vous le périple de l’évolution de l’humanité. Vous assisterez à la fois au spectacle d’ombre et à sa création en direct.

Jeu et manipulation : Marie Wacker et Gilbert Meyer
Mise en scène : Marie Wacker

Presse :
La culture à domicile « un savoureux mélange d’ombres et de marionnettes…. le tout avec un humour décapant, …. à l’intention des plus jeunes spectateurs les deux talentueux artistes de l’Art.Kaïk. Compagnie y ajoutent avec brio la note
poétique indispensable »

Téléchargements :
Plaquette c’est notre histoire, la conférence
Presse – c’est notre histoire, la conférence